Mon ami El Garmi Bouroubi : Une vie d'aventures.

Publié le par LAGHOUATI

 

 

170106-kroubs-el-khroub-constantine-algerie-cpa-la-mosquee.jpgphotos_paca-provence-alpes-cote-d-azur_ville-marseille_de_n.jpg

telechargement--1-.jpg

D'El Khroub à Paris , alors qu'il a à peine 13 ans .

Si El Garmi Bouroubi , je le connais de plus de trente ans , j’ai même travaillé avec lui pendant une certaine période dans le cadre de ce qu’on a appelé dans le temps comité anti-crise les années 85. Je l’ai revu ce matin après l’avoir perdu pendant de longs mois .Il est retraité tout comme moi , il a occupé différentes hautes fonctions administratives , politiques et syndicales . Un homme charmant, de grande culture et d’une belle éloquence que je prends beaucoup de plaisir à écouter.

Je l’ai revu ce matin par le plus pur des hasards et nous nous sommes assis à la terrasse d’un petit café pendant plus de deux heures. Je n’ai pas senti le temps passer jusqu’à ce que mon épouse m’appelle pour me rappeler qu’il est près de 13 heures et que les enfants attendent le pain que je devais ramener .C’est pour vous dire que je me suis complètement oublié à écouter parler mon ami durant deux heures entières , à l’écouter comme un petit enfant curieux, assoiffé de savoir .

Notre ami tient un cahier journalier depuis plus de 40 ans , il y note tout : ses impressions, ses rencontres, ses joies et ses peines .

Je lui ai demandé s’il pouvait m’en lire quelques fragments ,ce qu’il a aimablement accepté . Et commença pour moi un véritable conte d’aventures fantastiques  . Je ne voulais pas perdre la moindre parole de ce beau roman de la vie de notre ami qui savait si bien raconter en usant de toute la panoplie de son art consommé  pour accrocher l’attention

Il a commencé par me raconter ses aventures d’enfance et de jeunesse. A l’âge de 13 ans il a connu la « Harga » avant tout le monde , c’était en 1949. Il a débarqué à Marseille , touché aux petits boulots avant d’embarquer pour Paris , la capitale des lumières , celle aussi des anges et des démons. Il a commencé à y travailler comme « plongeur » dans un café avant de connaitre un compatriote qui arrivera à le recruter comme magasinier dans une grande société de fabrication de compteurs eau-électricité-gaz. Il avait à peine 14 ans mais en paraissant 20 , ce qui lui facilita l’entrée dans le monde du travail et des adultes après avoir « triché » un peu en se faisant délivrer faussement des pièces d’état-civil avec quelques petites années en plus sur sa vraie date de naissance.

J’ai écouté goulûment le récit d’El Garmi mais il fallait mettre fin à notre rencontre après avoir entendu l’appel du muezzin annonçant la prière du Dohr . Nous avons convenu, avant de nous séparer , de nous revoir le lendemain , pour reprendre notre récit ;

Merci cher ami, j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter ton merveilleux récit . Je serai demain inchallah au rendez-vous !

Mohamed Hadj Aissa 

 

 

Publié dans SOUVENIRS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article