LAGHOUAT: Les citoyens de Hassi-Dellaâ montent au créneau Par : Arezki BOUHAMAM

Publié le par LAGHOUATI

 

LAGHOUAT
Les citoyens de Hassi-Dellaâ montent au créneau

Par : Arezki BOUHAMAM
Lu : (59 fois)

Des dizaines de citoyens, jeunes et moins jeunes, de la paisible localité de Hassi-Dellâa, chef-lieu communal situé à quelque 130 km au sud-ouest de Laghouat, ont occupé samedi aux environs de 17h45 l’enceinte et les alentours de l’établissement public hospitalier pour dénoncer l’absence d’ambulances. Tout a commencé sitôt l’information faisant état d’une voiture de marque Peugeot 505 qui s’est renversée au niveau du lieudit Kheira El-Mekhfya, à quelque 6 km à l’ouest de Hassi-Dellâa sur la RW 232 menant vers la RN1. En effet, les sept passagers à bord du véhicule accidenté dont 2 hommes, 3 femmes et 2 enfants  victimes de blessures de différents degrés de gravité, ont été acheminés in extremis à la polyclinique de Hassi-Dellâa.
Là, le brouhaha des protestataires a considérablement affecté la bonne prise en charge des victimes par l’équipe médicale et paramédicale de garde.
L’évacuation vers l’hôpital Ahmida-Ben Adjila de Laghouat, de deux blessés (un homme et une femme) souffrant de traumatisme crânien a nécessité l’utilisation de l’ambulance relevant de la polyclinique de Bellil, distant de 50 km.
Ayant constaté le retard enregistré et le risque de mort certaine encouru par les victimes, les protestataires s’en sont pris aux deux ambulances immobilisées en raison d’une panne qui a trop duré selon eux.
Ainsi, la lunette arrière et la vitre avant-gauche de l’une d’entre elles ont été complètement caillassées et l’équipe médicale et paramédicale de garde, n’a pas échappé à la violence verbale et aux tentatives d’agression de la part des protestataires. Il faut dire que la situation aurait pris de graves proportions si ce n’est l’intervention des sages de la localité.
Une enquête est ouverte par les services de sécurité pour déterminer les causes et les circonstances exactes de l’accident d’une part, et les responsables des faits délictueux d’autre part.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article