Êtes vous un chêne ou un bambou ?-par notre ami Christian-

Publié le par LAGHOUATI


    Il y a 7 ans, Frank, un voisin et ami,
  m'a fait cadeau de plants de bambous. Il
  en a plein chez lui.
   
    Cela m'a fait très plaisir car j'aime
  les bambous. Les apparente fragilité,
  leur grâce, m'émeuvent.
   
    Je les ai plantés au bord de mon lac
  et j'ai attendu...
   
    attendu...
   
    attendu.
   
    Rien, ou pas grand chose.
   
    Ces bambous, dont on m'avait dit que
  certains pouvaient pousser de 60
  centimètre à un mètre EN UNE SEULE
  JOURNÉE, restaient nains.
   
    Et, un jour, miracle! Mes bambous se
  sont littéralement envolés pour de venir
  plus grands que moi, puis de la taille
  d'un mât de planche à voile.
   
    Je n'en croyais pas mes yeux. Que
  s'était-il passé?
   
    J'ai posé la question à Frank
   
    Il m'a expliqué que les bambous
  commencent par créer un réseau
  radicellaire souterrain pendant des
  années. Puis, un jour, ils poussent
  comme des fous, quasiment sans faire de
  feuilles. Enfin, dans une  troisième
  phase, ils s'épanouissent.
   
    Cela m'a fait penser au mécanisme de
  la formation. Souvent, mes étudiants
  s'impatientent parce qu'ils n'obtiennent
  pas immédiatement des résultats.
   
    Pourtant, beaucoup d'entre eux voient
  leur activité internet "exploser" au
  bout de 2-3 ans.
   
    Ils ont, pendant leur formation, créé
  en eux des nouveaux schémas cérébraux.
  Les interconnections de leur neurones se
  sont multipliées. Et, un jour, il en
  résulte un succès spectaculaire.
   
    Il faut savoir être patient et
  cultiver l'image du bambou.
   
    Arrivé à maturité, ce dernier a une
  structure tellement solide qu'elle
  résiste mieux que l'acier. On construit
  des échafaudages en bambous reputés plus
  solides que les échafaudages
  traditionnels.
   
    Tiens, je me demande... Dans "le chêne
  et le roseau", la fable de la Fontaine,
  etait-ce vraiment un roseau qui a battu
  le chêne, ou un... Bambou ? :)


©2010 Christian Godefroy, Chesières
Reproduction autorisée sans aucune modification du texte

Publié dans LES AMIS DU BLOG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article