Notre ami Si Hadj Ahmed Lakhdari fait la découverte du Plaqueminier

Publié le par LAGHOUATI

Un ami que j'ai perdu de vue pendant quelques lustres a fait son apparition à proximité du pâté de maisons où j'habite après avoir pris sa retraite m'a t'il dit et se consacre actuellement à l'élevage domestique d'un petit cheptel caprin pour s'auto-suffire en produits laitiers pour les besoins de sa grande famille et en parallèle à cette activité intéressante et combien bénéfique, il s'intéresse également à la culture de la terre dans un petit merveilleux jardin qu'il avait acheté auparavant et qu'on y trouve ce dont on a besoin en agrumes, fruits et légumes pour le quotidien de la cuisine, en un mot un coin paradisiaque dont rêve chaque retraité.

Après quelques échanges de nouvelles sur le passé de notre enfance, il m'invite à le rejoindre dans son havre de paix qu'est son petit jardin situé à quelques centaines de mètres de son domicile et sitôt arrivé j'aperçois que la porte en bois du jardin est entrouverte je m'y suis glissé le trouvant qui m'attendait souriant en tenue de travail assis à l'ombre d'un peuplier sur un vieux tapis tenant dans sa main une faucille avec laquelle il avait déjà coupé de la luzerne pour son bétail.

Notre discussion s'est axée autour de tout et essentiellement sur la période d'avant et après la retraite.

Mon ami m'a fait le tour du jardin, bien qu'il semble petit, on y trouve des figuiers, des grenadiers, des pruniers, des pommiers et pleins d'autres arbres fruitiers mais un seul arbre fruitier a vraiment attiré mon attention, un arbre exotique aux fruits singulièrement et bizarrement inconnus d'une hauteur d'environ quatre mètres et questionné sur ce type d'arbre, mon ami m'en donna un aperçu succinctement descriptif quant à son nom, son origine, ses vertus médicinales et comment il a atterri dans son jardin.

Il m'a fait savoir que durant, il y a quelques années, une mission de travail qu'il avait faite à l'est du pays, un ami à lui l'avait invité à son domicile pour prendre le dîner ensemble, il a aperçu ledit arbre planté dans la cour, il en a pris un plant qu'il a ramené chez lui dans un pot soigneusement gardé jusqu'à ce qu'il ait grandi puis transféré dans son jardin.

L'arbre en question s'appelle "plaqueminier" originaire de la Chine, du Japon et de la Corée, son fruit, connu sous le nom de "Kaki"; il est de couleur orange et sa chair est à la fois sucrée, tendre et ferme, juteuse et fondante lorsqu'il est bien mûr; sa texture et sa consistance ont tendance à devenir gélatineuse en fonction de l'avancement de l'état de maturation.

Et comme je suis curieux et à la fois émerveillé par ce fruit exotique, mon ami m'a offert un de ces fruits qui vient juste de mûrir que j'ai sitôt dégusté, je m'en suis vraiment régalé, je l'ai vivement remercié tout en le persuadant et l'encourageant de créer une pépinière pour étendre cette espèce.

Je garde l'anonymat de l'identité de cet ami de peur que des gamins viendront chaparder ses fruits qui commencent déjà à mûrir.

 

Notre ami Si Hadj Ahmed Lakhdari fait la découverte du Plaqueminier
Notre ami Si Hadj Ahmed Lakhdari fait la découverte du Plaqueminier
Notre ami Si Hadj Ahmed Lakhdari fait la découverte du Plaqueminier
Notre ami Si Hadj Ahmed Lakhdari fait la découverte du Plaqueminier
Notre ami Si Hadj Ahmed Lakhdari fait la découverte du Plaqueminier

Publié dans AHMED LAKHDARI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article