CONSEILS DE SANTE –PAR HADJ AHMED MECHATTAH

Publié le par LAGHOUATI

CONSEILS DE SANTE –PAR HADJ AHMED MECHATTAH

 

Le vaccin sous haute surveillance

Parce qu'ils sont nouveaux, les vaccins contre la grippe A pourraient avoir des effets secondaires inattendus qui nécessiteront une vigilance accrue. Toutefois, les avantages de la vaccination semblent pour l'instant l'emporter sur les risques éventuels.

Info Vac,ligne directe d'information et de consultation sur les vaccinations, précise qu'on ne peut connaître les effets secondaires exacts de ces vaccins. Se rapportant aux produits similaires développés contre la grippe aviaire, utilisant les mêmes adjuvants, une réaction inflammatoire aiguë est constaté plus souvent que pour les vaccins luttant contre la grippe saisonnière.

Des cas rares, inhabituels ou graves ne sont pas à exclure, mais ne devraient concerner qu'un à dix cas par million de personnes vaccinées. Pour une population comme celle de la France,, cela représente 60 à 600 cas d'effets indésirables lourds.

La directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) attend les résultats des essais cliniques pour donner des indications sur les effets secondaires possibles. Les personnels médicaux de plusieurs pays se montrent réticents à la vaccination, craignant un remède risquant d'être pire que le mal lui-même. Le risque de maladie auto-immune,; comme le syndrome de Guillain-Barré, touche un cas sur un million de personnes vaccinées. Les adjuvants des vaccins sont ms en cause par plusieurs experts dans le développement de cette maladie.

Des antibiotiques à partir de la peau de grenouille

La pénicilline, découverte par Flemming en 1929, a fini par révolutionner la médecine grâce à cette nouvelle manière de lutter contre les bactéries, empêchant les infections réputées fatales comme notamment la pneumonie ou la scarlatine.

Des chercheurs ont ainsi remarqué que les sutures pratiquées sur des grenouilles guérissaient très bien sans s'infecter .

La peau batraciens stocke de puissants agents antibactériens. Des essais concluants ont été réalisés sur des ulcères de diabétiques.

Cette avancée est très prometteuse pour mettre au point de nouveaux antibiotiques,les bactéries devenant de plus en plus résistantes aux antibiotiques classiques.

L'artichaut : ses vertus

L'artichaut est un met à la fois savoureux et peu calorique.

A condition bien sûr de ne pas accompagner la dégustation des parties comestibles (le cœur et la partie basse des feuilles appelées bractées) d'une sauce trop riche. Pourvu en vitamines A, B (B9 notamment) et C, l'artichaut constitue aussi une source intéressante de potassium (340 mg pour 100 g), de phosphore (50 mg pour 100 g), de calcium (44 mg pour 100 g), de magnésium (30 mg pour 100 g) et même de fer (1 mg pour 100 g).

Il contient également de nombreuse fibres, qui en font u_n excellent diurétique.

L'artichaut vaut enfin pour sa teneur en inuline ( à ne pas confondre avec l'insuline), un sucre voisin de l'amidon qu'on trouve dans certaines racines de végétaux tels que le dahlia ou le topinambour.

En plus d'apporter de la douceur en bouche, l'inuline est tout bénéfice pour la flore intestinale.

Ce prébiotique qui est aussi naturellement présent dans la banane, l'oignon et l'asperge, va en effet contribuer à nourrir certaines bonnes bactéries de l'intestin.

à suivre... allez bon vent mes amis et à + pour d'autres articles.

 

Publié dans AHMED MECHATTAH

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article