C'était ça l'amitié chez nos ainés ....

Publié le par LAGHOUATI

 

Hier en rencontrant Mohamed Bouzekri j’ai eu  connaissance d’une belle histoire sur les marques d’amitié qui liaient entre eux nos ainés .

Son frère Mabrouk , paix sur son âme avait pour grand ami L’un des fils Korchi , l’un des premiers facteurs de la ville , mort centenaire. Les deux amis étaient inséparables , on ne pouvait pas voir l’un sans l’autre . Ils étaient , tous les deux,férus de bandes illustrées ( les « journous » comme on les appelait)

Un jour Mabrouk , serviable et aimant comme il le fut , trouva au marché , je ne sais plus quoi ( Mohamed ne se souvient pas exactement ce que c’était) qui pourrait plaire à Korchi et sa famille. Il acheta la chose et  s’en alla chez son ami en enfourchant sa moto qui ne le quittait pas. Arrivé au domicile de son ami , il s’empressa d’y pénétrer tout joyeux , pressé d’apporter le bonheur dans le foyer de son ami . Mais dans son empressement il oublia de mettre le cadenas à sa moto.

A sa sortie de la maison il se rendit compte que sa moto n’était plus à sa place , elle lui a été volée . Mabrouk était atterré,  «  comment pouvoir vivre sans sa moto ? Comment allait-il faire ? » se demanda-t-il.

Korchi, son ami, son fidèle ami lui tapa sur l’épaule et lui dit ces mots «  Ne t’en fais pas , Mabrouk, reste là , je reviens » et il partit pour quelque temps avant de revenir avec une moto toute neuve.

«  Mabrouk , voici ta nouvelle moto , ton ancienne moto de toutes façons n’en avait pas beaucoup à vivre »

Emouvant ! C’était ça l’amitié chez nos ainés !

 

Publié dans SOUVENIRS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article