L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....

Publié le par LAGHOUATI

Un relent de nostalgie des belles années vécues à l’institut Algérien du pétrole de Hassi-Messaoud , c’est mon ami Atallah Souffi qui m’en a donné l’occasion ce matin en m’envoyant deux vidéos . Ces enregistrements évoquent le 50 ème anniversaire de la création de l’Institut et a été l’occasion saisie par « l'Association des Ingénieurs d'Etat Diplômés de l'Institut Algérien du Pétrole « d’organiser une rencontre entre les anciens diplomés de l’institut

En visionnant les vidéos j’ai pu reconnaitre quelques anciens élèves dont certains ont fait un parcours professionnel des plus réussis  au moyen orient, en Afrique , en occupant de hautes charges techniques après avoir fait leurs débuts dans le pays . Je parle de Krimat , Zekaoui, Bouabdallah , Fettouhi ….et en présence de Monsieur Fechkeur ( directeur de l’institut) et du directeur de l’école d’ingénieurs de Boumerdes et de quelques anciens cadres responsables du secteur énergie

Les toujours jeunes diplomés de l’IAP ont eu à relever deux grands défis au cours de leur carrière : le premier a été  , en 1971, la nationalisation des hydrocarbures . Ils Avaient à peine dépassé les 20 ans et quelques petites années de pratuque du terrain . Ils ont pu remplacer les techniciens Français qui tenaient les postes clé de l’industrie pétrolière du pays . Le deuxième grand défi a été d’avoir pu s’imposer grâce à leurs compétences et leurs personnalités dans les sociétés multinationales qui opéraient au moyen-orient, en Asie et en Afrique .

Certains parmi eux , malgré leur âge avancé, continuent à exercer dans ce sur métier de foreur , d’autres ont décroché pour retourner au pays et y jouir de jours paisibles après avoir donné une belle image de l’Algérie dans de lointaines contrées.

J’ai vécu au sein de cette petite famille de l’institut une trentaine d’années avant de partir en retraite il y a de cela une dizaine d’années. J’y ai tout appris de la vie et des hommes . J’y ai connu des hommes merveilleux que je continue encore à voir . Les années que j’y ai passées m’ont marquées à jamais et à ce jour pour la haute signification qu’elles avaient pour moi .

J’y ai connu une vie professionnelle calme et paisible et où j’ai énormément appris au contact de collègues plus agés que moi et riches de leurs expériences qu’aucun livre ne peut vous enseigner . J’y ai appris les belles valeurs telles que l’amour du travail bien fait, de l’endurance ; de l’amitié sous son sens le plus pur et le plus désinteressé ….J’y ai appris la ponctualité , la valeur du travail , l’amour de la nature et la défense de l’environnement et la place qu’elles ont su avoir  dans le cœur et le comportement quotidien de ces hommes merveilleux qui sont devenus comme de véritables frères.

J’y étais comme en famille , bercé par la belle attention qu’avaient pour vous des collègues dont la compagnie te faisait oublier les souffrances de l’exil .

Merci gens de l’institut , j’ai btout appris de vous !

 

Mohamed Hadj Aissa le  12 Octobre 1017

L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....
L'IAP DE HASSI- MESSAOUD : DES SOUVENIRS VIEUX DE 40 ANS....

Publié dans SOUVENIRS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Atallah 13/10/2017 04:03

Oui Si Hadj , à Ton tour , Tu m'as ramené des souvenirs d'une trentaine d'années avant avec cette tête de controle Jonhston de tete de puits que je mettais sur le train de test pour effectuer un DST (essais de puits) comme l'a expliqué notre Ami FETTOUHI .Cette tête avec son manifold (jeu de vannes) presque à l'etat neuf que j'ai récupéré d'un chantier en 1982 ,me servait pour expliquer la façon d'opéer pendant le test (pour les mesures) et que notre Frere Nouredine COTTE reprenait ces meme cours en Anglais.....